"Préférez un Jeu Responsable" est une démarche de prévention et de sensibilisation. Face à la problématique addictive de certains de nos clients et parce que les mesures que nous proposons ne se substitueront jamais à une prise en charge thérapeutique, il est nécessaire de bâtir un réseau solide permettant d'aider au mieux chacun d'entre eux.

Ainsi, Barrière travaille à établir et entretenir des liens avec a minima une structure de soins des addictions (CSAPA) pour chaque casino, liens formalisés par la signature d'une convention de partenariat (Ce travail est actuellement toujours en cours).

Pour vous faire aider, vous pouvez :

Consulter le superviseur Jeu Responsable de votre Casino Barrière le plus proche

Se faire interdire de Casino

En France :

Par une démarche volontaire, toute personne qui le souhaite peut se faire interdire d'accès dans les casinos sur le territoire national. Le demandeur doit adresser à la Direction des Libertés Publiques au Ministère de l'Intérieur à Paris une demande manuscrite qui sera suivie peu de temps après par un entretien avec le correspondant local du Service central des courses et jeux de la Police Judiciaire.

Il s'agira notamment de vérifier le caractère volontaire de la démarche. Durant les quelques mois que va durer la procédure, le demandeur pourra toujours se rétracter, mais à l'issue il sera inscrit dans le fichier national des interdits de casinos pour une durée de 3 ans. La mesure est irrévocable. A expiration du délai, celle-ci est automatiquement renouvelée. Pour y mettre fin, il faut faire un courrier de demande de résiliation au Ministère de l'Intérieur à partir de la date d'expiration. Les directeurs de casinos sont dans l'obligation de refuser l'entrée à toute personne inscrite dans ce fichier national.

Sur Internet :

L'autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) est chargée de mettre en place des moyens de régulation, d'information et de contrôle pour protéger les joueurs, prévenir de l'addiction au jeu et lutter contre la fraude: http://www.arjel.fr/

En Suisse :

En Suisse, les exclusions peuvent être volontaires ou imposées. Après un entretien sur le comportement de jeu et sur la situation financière, les clients qui ont des difficultés demandent souvent une exclusion volontaire.

Les Maisons de jeux doivent exclure les personnes dont ils savent ou devraient supposer, sur la base de constatations qu'ils ont faites dans leur établissement, « qu'elles soient insolvables ou qu'elles ne remplissent pas leurs obligations financières » ; et/ou « qu'elles engagent des mises sans rapport avec leur revenu et leur fortune ».

Les exclusions sont prononcées pour une année au minimum et ne peuvent être levées qu'après examen de la situation financière et psychologique du joueur.

Seule la Maison de jeux qui la prononce peut procéder à sa levée. En cas de refus de collaborer ou d'un examen négatif de la demande, la personne restera exclue et cette décision ne pourra être levée qu'après un an.

Mettre en place une Limitation Volontaire d'Accès (LVA)

La LVA est au cœur du dispositif de Jeu Responsable de Barrière. C'est un service mis à disposition des clients des Casinos Barrière qui demandent à réduire leur nombre de visites au casino.

Un tel dispositif est en cohérence avec les avancées de la recherche médicale en addictologie. Cette dernière tend à encourager des mesures de contrôle de la pratique de jeu à défaut d'une abstinence souvent illusoire et source de rechutes.

Cette LVA, valable dans l'ensemble des Casinos Barrière en France, est un système de « crédits de visites » mis en place sur une période de 3 mois minimum à 24 mois maximum. Le client a le choix d'un quota de 0 à 8 visites par mois et peut utiliser son crédit lorsqu'il le souhaite.

Lorsque ce crédit est épuisé, l'entrée du casino lui est refusée, conformément au contrat formel conclu entre le client et le casino. Il n'y aura pas de possibilité de report des visites non-consommées.

Les clients de la LVA, même s'ils sont détenteurs de la carte de Fidélité*, ne recevront aucune sollicitation commerciale (courrier/e-mail/sms). Il est impossible, par ailleurs, de rompre un contrat de LVA dès lors qu'il a été signé.

Cet outil donne très concrètement la possibilité de prévenir les risques réels d'abus de jeu. Précisons par ailleurs que cette innovation, inédite en France, n'a pas vocation à se substituer à une demande par le client d'interdiction de jeu sur le territoire national mais vient compléter les diverses solutions proposées face à des situations d'ampleurs différentes.

Ce dispositif a fait l'objet d'une évaluation scientifique indépendante en 2015.²

L'étude menée a montré une efficacité, sur du long terme, de la mesure de Limitation Volontaire d'Accès. En effet, 81% des joueurs qui avaient souscrit une LVA continueraient à présenter une pratique de jeu réduite un an après la fin de la mesure. Pour plus de 6 clients sur 10, le nombre de visites était réduit de plus de 50%.

Cette recherche a permis de démontrer la pertinence de la LVA en tant qu'action de prévention ciblée.

*Afin de faciliter la vie des joueurs, les Casinos Barrière proposent la carte « Carré VIP » ou « Casino Pass » une carte d'accès rapide qui se substitue à la présentation d'une pièce d'identité à l'entrée des casinos. Cette carte gratuite et sans engagement est valable pendant deux ans dans tous les Casinos Barrière de France.

² : « Jeu Pathologique » : Revue de littérature et étude portant sur les limitations volontaires d'accès aux salles de jeux proposées aux clients d'un groupe de casinotiers », thèse disponible sur le site de l'Université Toulouse III – Paul Sabatier

Consulter des spécialistes

Si vous ne trouvez pas de centre à proximité de chez vous, consultez http://www.joueurs-info-service.fr/